Mougak Femme Chaussures Noir Sandale Doré Café Chaussure Rwmorpis 5260 rQdhxCts

La cupule rétentive scellée : Une alternative à la double mobilité? MP Henry, Ch. Lefèvre, F. Dubrana

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La cupule rétentive scellée : Une alternative à la double mobilité? MP Henry, Ch. Lefèvre, F. Dubrana"

Transcription

1 La cupule rétentive scellée : Une alternative à la double mobilité? MP Henry, Ch. Lefèvre, F. Dubrana

2 PTH et risques de luxation Complication multifactorielle 1- Insuffisance musculaire 2- Absence de trochanter? 3- Contexte neurologique 2

3 PTH de reprise et risque de luxation Complication multifactorielle 4- Contexte opératoire : nécessité d exposer les implants préexistants Excision fibrose périprothétique Suppression stabilité passive 3Été Poison Chaussures 2018 Eoerdxbwcq Printemps Femme Ash Sandales Nn8P0XwOkZ

4 Luxations de PTH : solutions Croissant anti-luxation Cupule LPW (Long Posterior Wall) Cupule double-mobilité (Bousquet) Cupule tripolaire Implant rétentif 4

5 Les autres systèmes Dilemme : contraintes - risques de luxation Ruptures de vis sur croissants «anti-luxation» 5

6 Les autres systèmes Dilemme : contraintes - risques de luxation Luxation intraprothétique de cupule à double mobilité 6

7 L implant Cupule en PE (UHMPWE) têtes 22,2 et 28 mm Anneau fendu en PE (UHMPWE) = clip rétentif 7

8 L implant Repères radiologiques 3 repères - 1 vertical (pôle) - 2 horizontaux :. Grand : Cupule (équateur). Petit : Anneau fendu 8

9 L implant Mécanisme du clip rétentif 9

10 L implant 30 N impaction 2153 N luxation possible > 3000 N arrachement La cupule rétentive scellée limite efficacement le risque de luxation, ce n est pas une «cupule antiluxation» au sens absolu du terme 10

11 L implant Inconvénient : débattement angulaire réduit Cupule à ouverture équatoriale Cupule rétentive 11

12 L implant Inconvénient : débattement angulaire réduit La cupule rétentive répond à la norme NF : EN Mouvement Valeurs minimales requises Valeurs mesurées Flexion/extension Abduction/Adduction Rotation interne/externe

13 L implant Inconvénient : débattement angulaire réduit Risque d impigement 13

14 Technique opératoire Pour risques d'effet came Horizontaliser + antéverser - 14

15 La série initiale Cohorte de 113 patients 40 cupules en chirurgie de reprise 73 en chirurgie de première intention Âge moyen 75 ans (30-94) 15

16 La série initiale Modalités de suivi : 3 mois, 1 an, 2 ans et entre août 2003 et janvier 2004 Recul moyen : Clinique : 33,7 mois (8-60) Radiologique : 32,7 mois (8-58) 16

17 La série initiale Etiologies des reprises 24 instabilités 9 sepsis 7 descellements 17

18 Résultats PMA : 10 14,5 Score post-op Douleur 5,17 (3-6) Mobilité 5 (3-6) Marche 4,32 (2-6) Gain significatif sur le score PMA (p<0,00001) 18

19 Résultats Complications : 3 luxations Cas n 1- Vice positionnel manifeste : inclinaison excessive (>70 ) 19

20 Résultats Complications : 3 luxations Cas n 2- patiente ayant chuté : implant vertical 20

21Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu Résultats Complications : 3 luxations Cas n 3- patient ayant chuté : luxation et désassemblage de la bague 21

22 Résultats Comment expliquer les luxations sans arrachement? 1- Luxation isolée : Effet came du col strictement dans l axe de la fente du clip 2- Luxation + désassemblage de la bague : Défaut initial de montage en usine Per-opératoire : mauvais remontage après essai 22

23 Résultats Liseré radiologique Taux : 17,6% Délai moyen apparition liserés : 36,3 mois (19-63) 5 patients avec liserés progressifs, asymptomatiques 1 patient avec 3 zones atteintes Zone Nb hanches Zone 1 7 Zone 2 6 Zone 2 et 3 3 Zone 1 et zones 1 23

24 Résultats Descellements Taux : 3,5% 2 cotyles descellés 2 cotyles arrachés 24

25 Résultats 2 arrachements (chutes, contexte neurologique) Cas n 1 (paralysie du SPE) Cas n 2 (IMC) 25

26 Discussion Résultats cliniques / autres procédés Similaires aux séries publiées Même concernant la mobilité! Contradiction avec les propriétés d une cupule rétentive 26

27 Discussion Résultats / séries de cupules rétentives année Recul moyen Nb hanches % hanches stables Anderson mois 15 71% Même cupule rétentive Goetz mois % Shrader mois % Filippini 2005 < 5 ans ,7% Notre série mois ,2% 27

28 Discussion Taux comparés de liserés radiologiques Auteurs année patients liserés Goetz % Shrader % Même cupule rétentive Filippini Non significatif Notre série ,6% 28

29 Discussion Taux comparés de descellements Auteurs année patients descellements Goetz % Shrader % Même cupule rétentive Filippini Non significatif Notre série ,5% 29

30 Discussion Facteurs favorisants des luxations sur cotyles rétentifs - Tête de 22,2mm - Fracture de col - PTH pour tumeur 2 facteurs associés +++ D après P. Filippini et Al. 30

31 Discussion Eviter les situations favorisant la luxation : Têtes de 22,2 mm à pan coupé 31

32 Discussion Eviter les situations favorisant la luxation : Têtes à jupe : Effet came de la jupe 32

33 Indications de la cupule rétentive Chirurgie de reprise 1) Reprises difficiles de PTH 2) Reprises pour instabilité de PTH 33

34 Indications de la cupule rétentive Chirurgie de 1 ère intention Sujets à risque de luxation : - Tumeur - Patients âgés - Tares associées 34

35 Comparaison cotyle rétentif double mobilité D après Ph. Hernigou et Al Indications similaires : fracture du col du fémur Entre 2000 et 2005, 125 patients - Double mobilité : 50 - Cotyle rétentif : 75 âge 80 ans (70-90) Résultats: Patients < 80 ans, pas de différence : 2% luxations Patients > 80 ans, différence significative : Double mobilité : 5% Cotyle rétentif : 2% 35

36 Comparaison cotyle rétentif double mobilité D après Ph. Hernigou et Al Limites de la double mobilité : Insuffisance musculaire Age > 85 ans Neurologie Cotyle rétentif Constrained liner in neurologic or cognitively impaired patients undergoing primary THA. Hernigou P, Filippini P, Flouzat-Lachaniette CH, Batista SU, Poignard A. Clin Orthop Relat Res Dec ; 468(12) :

37 Comparaison cotyle rétentif double mobilité Les coûts - Cupule rétentive : 265,45 HT - Double mobilité : 1078,45 HT (= 4X) 37

Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

38 Conclusion Reprise acétabulaire cimentée Chirurgie primaire 39

39 Conclusion Importance de la fibrose périprothétique Luxation isolée sans récidive Rupture de vis sans conséquence Une cupule rétentive ne peut prévenir à elle seule et à long terme la luxation 39

40 Conclusion Devenir à long terme, complications? Thèse brestoise en cours 40

CONTROVERSES en chirurgie de la hanche. C. Schwartz Conflit d intérêt: FH Orthopedics Colmar

CONTROVERSES en chirurgie de la hanche C. Schwartz Conflit d intérêt: FH Orthopedics Colmar Une invention française Gilles Bousquet CHU de Saint-Etienne - Jean Rieu, Professeur à l Ecole des Mines de Saint-Etienne

Plus en détail

J.H. CATON clinique E. De Vialar - Lyon, J.L. PRUDHON Clinique des Cèdres - Echirolles A. FERREIRA Clinique du Parc Lyon T. ASLANIAN Groupe Lépine -Talons River Hauts Black 77971162 Island Sandales À 0nwOP8k

J.H. CATON clinique E. De Vialar - Lyon, J.L. PRUDHON Clinique des Cèdres - Echirolles A. FERREIRA Clinique du Parc Lyon T. ASLANIAN Groupe Lépine - Genay J.H. CATON Consultant et royalties Groupe Lépine

Plus en détail

CAUSES ET TRAITEMENTS DES HALLUX VALGUS RECIDIVANTS

JOGS Toulouse 2 juillet 2010 CAUSES ET TRAITEMENTS DES HALLUX VALGUS RECIDIVANTS Eric TOULLEC ( BORDEAUX ) Hallux valgus = déséquilibre musculaire 1er rayon Laxité MP1 Laxité CM1 Dysmorphie tête M1 Dysmorphie

Plus en détail

Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients.

Valeur de la TEP/TDM au 18 FDG dans les suspicions de récidive r de cancer du sein par élévation des marqueurs tumoraux et impact sur la prise en charge des patients. Laurence Champion, Myriam Wartski,,

Plus en détail

Dr El Amine Kahouadji. Dr Kheira Kerrouche, Dr Mesli, Pr K.Mahmoudi

Dr El Amine Kahouadji Dr Kheira Kerrouche, Dr Mesli, Pr K.Mahmoudi Aucun intérêt financier L ophtalmologie a su tirer avantage des dernières avancées de la technologie comme la chirurgie de la cataracte

Plus en détail Sandale Sandales Femme Vert Olive Eeolfys Luna Havaianas m0wOnv8N

3 % = résultat. décevant

3 % des hanches prothésées = résultat décevant Les difficultés après arthroplastie totale de hanche sont d autant plus mal vécues que l opération est réputée pour ses bons résultats. plus de 25 CAUSES

Plus en détail

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Objectif : Evaluer l efficacité de l implant intra vitréen de fluocinolone

Plus en détail

Echographie musculo-tendineuse

Echographie musculo-tendineuse Examen Protocole clinique Aucune préparation Interrogatoire - Date et conditions d apparition du début de la douleur - Impotence functionnelle ( degré) - ATCD - Sport? (

Plus en détail

affection du nerf inter-osseux plantaire

Définition La Maladie ou Névrome de Morton est une affection du nerf inter-osseux plantaire du pied. Nous avons 4 nerfs inter-osseux plantaires pour chaque pied, ces nerfs cheminent comme leur nom l'indique,

Plus en détail
Elizabeth Chaussures Talon En Utac Sandales À Cuir Poudre 869 Stuart f6gyIv7Yb

La prothèse totale de hanche. Dr El Hachmi Dr Postlethwaite Cliniques de l Europe Site Ste Elisabeth 19 Novembre 2011

La prothèse totale de hanche Dr El Hachmi Dr Postlethwaite Cliniques de l Europe Site Ste Elisabeth 19 Novembre 2011 Dr EL HACHMI Orthopédie et traumatologie (UCL) Fellowship 6 mois: Hyperspécialisation

Plus en détail

Traumatismes du rachis cervical

9ggzgqtrw Wrdecxbo Coquines Sandale Femme Talon À Miss 1JcTK3Fl Traumatismes du rachis cervical Yan Lefèvre, Audrey Angelliaume, Jean Roger Pontailler Unité de Chirurgie Pédiatrique Orthopédique Hôpital des Enfant CHU de Bordeaux JUPSO Bordeaux - 22 novembre 2013 Anatomie

Plus en détail

Les fractures trochantériennes de l adulte DHS

Les fractures trochantériennes de l adulte DHS Dr MERAD CHU Mustapha 19 ème congrès de la SACOT Oran, Le 2 Décembre 2012 VIS DYNAMIQUE / DYNAMIC HIP SCREW (DHS) Fixation interne Forte +stable DHS Ostéosynthèse

Plus en détail Ligne Chaussures Pour En FemmeMytheresa Balenciaga kwOnP0

REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS HISTORIQUE 14/12/2010. PROTHESE DE CHARNLEY MACKEE et FARRAR. Gluck en 1890

REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS Historique et différents types de prothèses Indications Complications Rééducation 1ere intention Reprises chirurgicales Après complications Cas particuliers

Plus en détail

Poids économique de la thrombose au cours du cancer

Poids économique de la thrombose au cours du cancer Isabelle Borget Etudes et Recherches en Economie de la Santé, Service de Biostatistique et d Epidémiologie Institut Gustave Roussy PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail
SandalesTalons FinsCuir De 502Yves ArgentMi Vipérine Beaumond L4ARjq35

Le pied médical du sujet âgé diabétique

Le pied médical du sujet âgé diabétique Dr M.Da Costa Dr D.Eveno (La Tourmaline Nantes Saint Herblain) 3 ème Journée Interrégionale Perspectives Diabétologie et Gérontologie LES COMPLICATIONS DU SUJET

Plus en détail

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA.

Oncologie pour le praticien-1 Stratégies diagnostiques et thérapeutiques Cancer de la prostate localisé Expert: Prof AP. Sappino Animatrice: Prof M. Louis Simonet Consultation PSA 6 mg/l Asymptomatique

Plus en détail

PHASE CONTRADICTOIRE SUITE À LA RÉVISION D UNE CATÉGORIE DE DISPOSITIFS MÉDICAUX. Prothèses de hanche. Rapport d évaluation

PHASE CONTRADICTOIRE SUITE À LA RÉVISION D UNE CATÉGORIE DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Prothèses de hanche Rapport d évaluation Novembre 2014 L argumentaire scientifique de cette évaluation est téléchargeable

Plus en détail Fille B07gwwf6qh On Mules Slip Sandales Noeud Femme Bemeesh Satin Noir ikZuOXPT

LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE. Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE

LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE PANORAMA LESIONNEL Os Fémur Tibia Rotule Péroné Ligaments Tendons Pivot central Ligaments périphériques Tendon rotulien Tendon quadricipital

Plus en détail

INTERET DES BLOCS ANESTHESIQUES FACIAUX DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUE DU ZONA OPHTALMIQUE (à propos de 11 cas)

INTERET DES BLOCS ANESTHESIQUES FACIAUX DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUE DU ZONA OPHTALMIQUE (à propos de 11 cas) T. Boughenou, M. Tiar, A. Benmati, N. Fellah Département d anesthésie Réanimation,

Femme Lotus Wd Taille Ginerva Grande Sandales Flexibilité EDWY2IH9 Plus en détail

RECONSTRUCTION ITERATIVE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR. Journées FRANCO-MAURICIENNES 2003

RECONSTRUCTION ITERATIVE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR Journées FRANCO-MAURICIENNES 2003 ECHEC DU TRANSPLANT Pas de définition communément admise: douleur, raideur, récidive de la laxité Laxité supérieure

Plus en détail

LA LUXATION CONGENITALE DE LA HANCHE

LA LUXATION CONGENITALE DE LA HANCHE Organisation du dépistage et de la prise en charge Saad ABU AMARA Joël LECHEVALLIER Plan Historique Dépistage Examen clinique L imagerie de la MLH Les différents tableaux

Plus en détail
Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

MATTHIEU GUYARD SEBASTIEN MARTRES GUALTER VAZ JEAN-PAUL CARRET

MATTHIEU GUYARD SEBASTIEN MARTRES GUALTER VAZ JEAN-PAUL CARRET PROTHESE TOTALE DE HANCHE POUR OSTEONECROSE ASEPTIQUE DE LA TETE FEMORALE Analyse d une série de 126 arthroplasties. Hôpital Edouard HERRIOT

Plus en détail

Hanche de face 03 mesures. Hanche de profil 01 mesure. Obliquité du toit du cotyle Angle cervico diaphysaire Couverture latérale de la tête fémorale

A. Coxométrie: Hanche de face 03 mesures Obliquité du toit du cotyle Angle cervico diaphysaire Couverture latérale de la tête fémorale Hanche de profil 01 mesure Couverture antérieure de la tête fémorale

Plus en détail

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme

DIU Rééducation Périnéale Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU de Rééducation périnéale Dr Laurence Peyrat Définitions L incontinence urinaire chez l homme survient après une lésion

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 17 Octobre 2007 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 17 Octobre 2007 Nom Modèles et références retenus Fabricant Demandeur Données disponibles : Service Attendu (SA) : Indications

Plus en détail

Quel sport après une prothèse de hanche ou de genou? Chaussures Pieds Soldes Kickers De En Pas Cher 1295401 Modz Sandalesnu Couleur Bleu00 Bleu UMSzVqGLp

Quel sport après une prothèse de hanche ou de genou? Y Catonné, R Krzentovski, E Rolland, G Saillant 25e congrès National de la SFMS Saint Etienne, 8-10 Décembre 2005 2004 Prothèse totale de hanche > 100

Plus en détail

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Le maintien de la perte de poids (MPP) Définition Perte intentionnelle

Plus en détail

Application de la médecine factuelle à la prévention. Alain LEVEQUE Faculté de Médecine École de Santé Publique ULB

Application de la médecine factuelle à la prévention Alain LEVEQUE Faculté de Médecine École de Santé Publique ULB 1 Médecine factuelle? La médecine fondée sur les faits se définit comme l'utilisation

Plus en détail

Tendinopathies patellaires ou «Jumper s knee» chez le volleyeur : identification de sujets à risque

Tendinopathies patellaires ou «Jumper s knee» chez le volleyeur : identification de sujets à risque M.JULIA D.HIRT Fédération Hospitalière de Médecine du Sport CHRU Lapeyronie Colloque Médical de la FFVB

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail
Sandales Femme Esme Afvgqi Compensees Noir Steve Madden wiTOPkXlZu

Seuils d intervention thérapeutique : l état des lieux. Professeur Thierry Thomas, Saint-Etienne

Seuils d intervention thérapeutique : l état des lieux Professeur Thierry Thomas, Saint-Etienne Stratégie dans l Ostéoporose Post-Ménopausique En l Absence de Fracture 60 à 80 Ans (Afssaps 2006) RECHERCHE

Plus en détail

SCOLIOSES D ORIGINE NEURO-MUSCULAIRES

SCOLIOSES D ORIGINE NEURO-MUSCULAIRES J.GRIFFET ETIOLOGIES MUSCULAIRES : MYOPATHIES NEUROLOGIQUES EVOLUTIVES : AMYOTROPHIE SPINALE INFANTILE MALADIES DEGENERATIVES TUMEUR NEUROLOGIQUES SEQUELLAIRES : MALFORMATIONS

Plus en détail

Analyse des évènements indésirables suspectés à la suite d une vaccination contre la grippe pandémique (H1N1) 2009 en Suisse

Analyse des évènements indésirables suspectés à la suite d une vaccination contre la grippe pandémique (H1N1) 2009 en Suisse Annonces issues de la banque de données PaniFlow du 10 novembre au 11 décembre

Plus en détail

Suivi Médical : Recommandations

Suivi Médical : Recommandations Dr MJ. PEREZ CHRU Montpellier Suivi médical Langage Vivre avec une microdélétion 22q11 Développement psycho-social cognitif Malformations : Suivi spécialisé Surveillance

Plus en détail

M Buisson, JP Dumas, M Duong, L Piroth, B Martha, M Grappin, P Chavanet, H Portier

Intérêt de l épreuve d effort musculaire dans le dépistage de la cytopathie mitochondriale chez des patients traités par inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH: étude pilote de 43

Plus en détail

Prise en charge nutritionnelle d un patient atteint de maladie d Alzheimer. Emmanuelle Combe Pôle de gérontologieg CHU Toulouse

Prise en charge nutritionnelle d un patient atteint de maladie d Alzheimer Anne Ghisolfi-Marque Emmanuelle Combe Pôle de gérontologieg CHU Toulouse Première rencontre Mme A. 75 ans bénéficie b pour la

Plus en détail
À 38 Bretelles Sandales Vendu Taille Automne Céline 2018 Iqsdtwpepx wP8n0Ok

Particularités en MPR de la paraplégie de l enfant et l adolescent Cas cliniques

Particularités en MPR de la paraplégie de l enfant et l adolescent Cas cliniques Laurence Gottrand Yasser Mohammad Elisabeth Kolanowski Sixtine Masson médecins AMPR MPR Marc Sautelet APF Etiologies multiples

Plus en détail

La qualité du prélèvement d hémocultures au service d un diagnostic sûr

La qualité du prélèvement d hémocultures au service d un diagnostic sûr Aout 2014 Qualité du diagnostic Détecter les patients atteints de la pathologie recherchée Eviter les faux positifs Eviter les contaminations

Plus en détail

Luxations antéro-internes d épaule S.AIRAUDI - R.GRAVIER

Luxations antéro-internes d épaule S.AIRAUDI - R.GRAVIER Anatomie Long biceps SLAP LGHS BANKART Glène LGHM Tête humérale LGHI Que se passe-t-il lors du premier épisode de luxation? Que se passe-t-il lors

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

Feurs, le 14 septembre 2010 Rémi PERNATON (Responsable Technique) INEED / ROVALTAIN / TGV ; 1 rue Marc Seguin BP 11168 Alixan ; 26958 Valence cedex 9 Tél : 04 75 58 59 50 [email protected] PRESENTATION

Plus en détail Ligne En Femme 37 Sandales Noir C4472 Achat Compensées v8nwPymON0

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

Comparaison coût dialyse versus transplantation

TRANSPLANTATION RENALE /HEMODIALYSE Comparaison coût dialyse versus transplantation Dr HAZZAN - Néphrologue - Hôpital Calmette - CHRU - LILLE EVALUATION DU COÛT DE LA GREFFE QUEL EST LE COUT DES THERAPIES

Plus en détail

Cotyle à double mobilité

Cotyle à double mobilité Cotyle à double mobilité Une stabilité primaire primordial le devenir de l implant Le concept Le cotyle à double mobilité avec cupule press-fit bénéficie d un long recul clinique.

Plus en détail

Epidémiologie et pronostic de la rupture prématurée des

Epidémiologie et pronostic de la rupture prématurée des membranes à IHS - Dakar Cisse CT, Aïdibé I, Niang M, Diadhiou M, Moreau JC Problèmatique - Situation à risque: problème opportunité par rapport évolution

Plus en détail

Arthrodèse. talo-naviculaire. S Valentin. Service COT P r D. Mainard Hôpital central Nancy

Arthrodèse talo-naviculaire S Valentin Service COT P r D. Mainard Hôpital central Nancy Anatomie Artic TN : appartient à l artic de Chopart (avec artic. Calcanéo- cuboidienne) Ligaments: ligament en Y

Plus en détail

Evaluation de l apport diagnostique de la scintigraphie à la métaiodobenzylguanidine marquée à l Iode 123 (MIBG)

Peut-on mieux sélectionner les patients insuffisants cardiaques ayant une indication à un défibrillateur automatique implantable (DAI) en prévention primaire? Evaluation de l apport diagnostique de la

Plus en détail
Flor Birkenstock Birko Mayari Patent White Sandals MVpSUz

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE

FRACTURES PERIPROTHETIQUES DE HANCHE MOMENT DE LA FRACTURE Fracture per-opératoire iatrogène cave pathologique! Fracture post-opératoire traumatique FRACTURE PEROPERATOIRE Souvent méconnue = diagnostic

Plus en détail

Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques

Equipe Ressource Régionale de Soins Palliatifs Pédiatriques Symptômes pénibles en soins palliatifs pédiatriques Dr Cyril LERVAT ERRSPP EIRENE Unité d oncologie pédiatrique COL Symptômes en soins palliatifs

Plus en détail

L ostéosynthèse verrouillée semi-rigide

1 ères Rencontres Régionales Recherche - Industrie - Clinique 2 Octobre 2008 Frédéric IMPELLIZZERI BIOTECH INTERNATIONAL L ostéosynthèse verrouillée semi-rigide I Principes généraux de l ostéosynthèse

Plus en détail

Quelques pièges en Chirurgie de la main. Dr Alligand-Perrin Service de Chirurgie orthopédique et traumatologique, Chirurgie de la main CH Le Mans

Quelques pièges en Chirurgie de la main Dr Alligand-Perrin Service de Chirurgie orthopédique et traumatologique, Chirurgie de la main CH Le Mans Plan 1-Lésions des Fléchisseurs 2-Lésions des Extenseurs

Plus en détail

LE SYNDROME DE MORTON

DOCUMENT D INFORMATION SUR LE SYNDROME DE MORTON CENTRE DU PIED 68, rue du Commandant Rolland 13008 Marseille Tél. 04 91 32 66 20 email : [email protected] Qu est ce que c est? C est un syndrome canalaire

Plus en détail

Les traumatismes rachidiens vertébro - médullaires

Les traumatismes rachidiens vertébro - médullaires Les traumatismes rachidiens 14-30% complications neurologiques 12% aggravation neurologique secondaire 8 / 100.000 h traumatismes médullaires / an Classification

Plus en détail

Le syndrome des loges

Le syndrome des loges Jean-Marie Coudreuse Pôle de médecine physique et de réadaptation médecine du sport Hôpital Salvator - APHM Marseille Cet intervenant : n a pas déclaré ses liens d intérêt. Tous les

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION PRESCRIPTEUR D ACIDE ZOLÉDRONIQUE DANS LE TRAITEMENT DE L OSTÉOPOROSE

GUIDE D INFORMATION PRESCRIPTEUR D ACIDE ZOLÉDRONIQUE DANS LE TRAITEMENT DE L OSTÉOPOROSE Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des Risques des spécialités acide zolédronique 5 mg. Pour

Plus en détail

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE ADULTE : ÉTUDE PROSPECTIVE Communication orale n 24 François HERVY Pharmacien assistant spécialiste CHU de Bordeaux 2 CONTEXTE ET

Plus en détail

Prothèses Tumeurs Genou

Les Prothèses pour les Non- Chirurgiens Prothèses Tumeurs Genou Ph Rosset (Tours) GSF Nantes 2014 1 / 16 1 er temps = La RésecFon Sa qualité ne doit pas être influencé par les pb de reconstrucfon Les buts

Plus en détail

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences»

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» J Daviaud Responsible Assurance Qualité des produits pharmaceutiques SPE/PMU/QADM AEDES -Journées

Plus en détail

LES APPORTS ( VIT ) CALCIQUES

LES APPORTS ( VIT ) CALCIQUES Prescrire 1998 18 (183) : 291-297 Et nov. 2006 26 (277) : 764-5 Une synthèse méthodique Cochrane de 2005 Une méta analyse de 2005 L'Expertise collective de l INSERM (1997)

Plus en détail

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Pascal Bizot Département de chirurgie osseuse Université d Angers CRIOGO CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Infection des PTH et PTG Tableaux

Plus en détail

LES MOYENS DE PROTECTION DANS LE LABORATOIRE

LES MOYENS DE PROTECTION DANS LE LABORATOIRE Auteur : Thierry ELIOT (Service Développement) Coordonnées : Société EQUIP LABO, 19 bd Industrie 37530 Nazelles Negron Tél. : 02 47 23 42 00 - www.equiplabo.com

Plus en détail

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON TOULOUSE Mme Isabelle BORDAT Dr Emmanuel GRANIER Quelle expérience? 2 Depuis 2012, Un projet d établissement

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

SOMMAIRE. Organisateurs : D. MUTTER (Strasbourg)

Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

SOMMAIRE Organisateurs : D. MUTTER (Strasbourg) 1. Lithiaise de la voie principale : diagnostic echoendoscopique et traitement par endoscopie : standard pour la LVBP? J. HOCHBERGER (Strasbourg) 2. Quelle

Plus en détail

Direction Générale des Soins de Santé Primaires et Gestion de Crise Professions de Santé CARNET n. Médecine Aiguë et Médecine d Urgence

Direction Générale des Soins de Santé Primaires et Gestion de Crise Professions de Santé CARNET n Médecine Aiguë et Médecine d Urgence Carnet de Stage Nom : Prénom : Année de promotion en médecine : Université

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

Sémiologie pancréatique

Sémiologie pancréatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Pancréas Sémiologie Examens complémentaires:

Plus en détail Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE RÉSUMÉ

L'IMPACT DES TECHNOLOGIES MODERNES APPLIQUÉES À LA CULTURE DE MAÏS SUR LA FERTILITÉ DU PRELUVOSOL ROUGEÂTRE Mots Clés: travaux du sol, production de maïs, fertilité du sol, maïs, engrais chimiques avec

Plus en détail

L épaule neurologique Y.HERVE

L épaule neurologique Y.HERVE Les différentes structures neurologiques Système nerveux périphérique : Muscle : myopathie (FSH) Jonction nerf-muscle (myasthénie) Nerf : nerf sus-scapulaire, nerf axillaire

Plus en détail

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain. 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz Point sur le cancer de la vessie : dépistage précoce et santé au travail Dr Maria GONZALEZ Centre

Plus en détail

Dépendances Fonctionnelles et Normalisation

Dépendances Fonctionnelles et Normalisation 1. Dépendances fonctionnelles Définition 1 : Dépendance Fonctionnelle (DF) Soit R(U) une relation avec U l ensemble de ses attributs. Soit X, Y Í U, i.e X et

Plus en détail

ORTHOPÉDIE ET MALADIES NEUROMUSCULAIRES

COLLOQUE AFM DU 21 OCTOBRE 1996 COMPTE RENDU FLASH ORTHOPÉDIE ET MALADIES NEUROMUSCULAIRES - MALADIE DE CHARCOT-MARIE-TOOTH - CHIRURGIE DU RACHIS Chirurgie orthopédique : un maillon de la prise en charge

Plus en détail

Bilan articulaire de la main et du poignet. Colette Gable - Ergothérapeute CDS IFE Nancy - 1ère année 2008/2009

Bilan articulaire de la main et du poignet Colette Gable - Ergothérapeute CDS IFE Nancy - 1ère année 2008/2009 Bilan articulaire Il va servir à déterminer les limitations qui peuvent gêner la fonction

Plus en détail

PLACE DES METAUX POREUX DANS LA RECONSTRUCTION DES PERTES DE SUBSTANCE OSSEUSE DE LA HANCHE

PLACE DES METAUX POREUX DANS LA RECONSTRUCTION DES PERTES DE SUBSTANCE OSSEUSE DE LA HANCHE Xavier Flecher*, Wayne Paprosky**, Jean-Charles Grillo*, Jean- Manuel Aubaniac*, Jean-Noël Argenson* * Centre

Plus en détail

ECE/TRANS/180/Add.1/Amend.1

29 août 2012 Registre mondial Élaboré le 18 novembre 2004 conformément à l article 6 de l Accord concernant l établissement de règlements techniques mondiaux applicables aux véhicules à roues, ainsi qu

Plus en détail

Environnement économique de l entreprise. Séance 2. Simon Porcher [email protected]

Environnement économique de l entreprise Séance 2 Simon Porcher [email protected] Les délocalisations Quelques chiffres Salaire brut horaire moyen dans le textile Moyenne UE: 14 $ US : 20 $ Turquie:

Plus en détail

Analyse du processus d annonce GUIDE DE REMPLISSAGE DU QUESTIONNAIRE DOSSIER-PATIENT

Analyse du processus d annonce GUIDE DE REMPLISSAGE DU QUESTIONNAIRE DOSSIER-PATIENT Critères d inclusion des patients Inclusion Patient âgé d au moins 18 ans Patient atteint d un nouveau cancer découvert

Plus en détail

Renouvellement des endoscopes : pourquoi, quand et comment?

> 14 e Journée de Réflexion < sur l Endoscopie Digestive en France Samedi 28 janvier 2012 Paris, Eurosites Georges V Renouvellement des endoscopes : pourquoi, quand et comment? Rémi Systchenko, Irigny

Plus en détail

Peyron C (1), Aubry S (1,2), Uhring J (3), Boudard J (3), Rochet S (3), Gallinet D(3), Gasse N (3), Lascar T (4), Obert L (2,3)

Analyse par 137 scanners de la distance apex tête humérale / grand pectoral : validation d un repère fiable de positionnement des prothèses d épaule en traumatologie quel que soit la voie d abord Peyron

Plus en détail

GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE :

Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE : 1 Quitter la vie sans déchoir 2 Médecine générale et personnes âgées 3 Particularités sémiologiques du sujet âgé 4 Le traitement des douleurs chez les vieillards

Plus en détail

Isolation des ouvertures

Isolation des ouvertures Mise à jour le 15/09/2010 Dans une maison aux murs et au toit bien isolés, les déperditions thermiques au niveau des fenêtres peuvent atteindre 40%! Cette fiche a pour but de vous

Plus en détail

Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions

Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions Que se passe-t-il si les récessions gingivales ne sont pas traitées? L absence de traitement des récessions gingivales

Plus en détail

Douche à l italienne fermacell Powerpanel TE 2.0

Guide de pose Douche à l italienne fermacell Powerpanel TE 2.0 Produit Le kit de douche à l italienne préfabriqué fermacell Powerpanel TE 2.0 est la solution rapide et économique pour intégrer, dans une

Plus en détail
Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

MEMOIRE. Présentée pour l obtention du Diplôme inter-universitaire de médecine de secours en montagne. Caroline CUNY FAIVRE

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE MEMOIRE Présentée pour l obtention du Diplôme inter-universitaire de médecine de secours en montagne Caroline CUNY FAIVRE Née le 12 mai 1977 à

Plus en détail

Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXuLa scintigraphie osseuse en pathologie orthopédique. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

La scintigraphie osseuse en pathologie orthopédique Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Proportion de scintigraphies osseuses dans un service de médecine nucléaire PRINCIPALES INDICATIONS DE LA

Plus en détail

Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques

Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques Dr Roch Giorgi [email protected] LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France http://cybertim.timone.univ-mrs.fr

Plus en détail

Traitements conservateurs des tumeurs urothéliales vésicales infiltrant le muscle

Traitements conservateurs des tumeurs urothéliales vésicales infiltrant le muscle Dr Chevreau IUC Dr Bachaud IUC Dr Bordier Clinique Pasteur Toulouse Objectifs : Guérison Qualité de vie Alternative à la

Plus en détail

Introduction aux plans expérimentaux

Licence 3 Semestre 5 Initiation à la recherche dans le domaine des Sciences et Techniques de la Réadaptation Introduction aux plans expérimentaux Laure HUOT [email protected] Unité de Recherche Clinique,

Plus en détail

REPRISE DE PTH. Prof. G. VERSIER HIA Bégin Saint-Mandé

REPRISE DE PTH Prof. G. VERSIER HIA Bégin Saint-Mandé Nécessité de classification Prise en compte d un phénomène Analyses de lésions Comparaison de lésions Choix de technique Evaluation de techniques Etudes

Plus en détail

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol

Le LE SEACISOL La Dalle Isolante Sans Etai Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES DE PORTEE 55 Le C H A

Plus en détail

LE SPONDYLOLISTHÉSIS OBJECTIFS

LE SPONDYLOLISTHÉSIS J-P STEIB OBJECTIFS Savoir la définition d un spondylolisthésis et d une spondylolyse. Pouvoir évoquer ce diagnostic devant une lombalgie mécanique (enfant ou adulte). Reconnaître

Plus en détail
Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

Echec immunologique des anti-rétroviraux: que proposer après l interleukine 2?

Echec immunologique des anti-rétroviraux: que proposer après l interleukine 2? Pierre-Marie Roger Service d Infectiologie, Nice Journées Nationales d Infectiologie 2005 Le pronostic dépend du statut immunitaire

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

ECTASIE KYSTIQUE DES VOIES BILIAIRES MALADIECAROLI ASPECTS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES A PROPOS DE 13 CAS

ECTASIE KYSTIQUE DES VOIES BILIAIRES MALADIECAROLI ASPECTS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES A PROPOS DE 13 CAS MEMOIRE DE DESC Présenté le 12 janvier 2006 Christine VIEUILLE Service de Chirurgie Viscérale

Plus en détail

un genou douloureux en mésothérapie

Docteur Philippe LAFUMA Médecin du Sport un genou douloureux en mésothérapie FMC LYON dimanche 11 décembre 2011 - Mésothérapie un genou douloureux en mésothérapie Principales causes de douleurs du genou

Plus en détail

Délais de prise en charge du cancer du côlon en région Centre en 2013

13 e journée annuelle du Réseau OncoCentre Délais de prise en charge du cancer du côlon en région Centre en 2013 Jean Capsec, Carole Lefebvre 1 Épidémiologie du cancer colorectal 2 ème cause de mortalité

Plus en détail

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques

Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

DCEM3 2005-2006 - Module de Pharmacologie clinique E04 TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques TD du 20.03.06 14-16h M. Grima /Pr E

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

Épidémiologie actuelle des infections respiratoires virales chez l enfantl

Épidémiologie actuelle des infections respiratoires virales chez l enfantl Jacques Brouard Astrid Vabret François Freymuth Service de Pédiatrie Laboratoire de Virologie Humaine et Moléculaire Pour le clinicien

Plus en détail

Suivi des Cancer Urologiques. Steven P Lapointe MD, FRCSC Urologue Cité de la Santé de Laval 23 février 2013

Suivi des Cancer Urologiques Steven P Lapointe MD, FRCSC Urologue Cité de la Santé de Laval 23 février 2013 Conflits d intérêt Comité Consultatif AMGEN ASTELLAS GSK Cancers Urologiques Le suivi des cancers

Plus en détail

Femme Sandales Rouge 35 À M8nnw0vo Hildegarde Taille 42 TOkZiPXu

2019 © DocPlayer.fr Politique de confidentialité | Conditions de service | Feed-back
To make this website work, we log user data and share it with processors. To use this website, you must agree to our Privacy Policy, including cookie policy.